Le Brésil, un terroir tabacole !

« Le Brésil produit du tabac pour les cigares ? Vraiment ? »

Voilà ce que j’entends parfois lorsque je raconte l’histoire du El Sueño 6.60 ( www.el-sueno.net ) avec sa cape Mata Fina Arapiraca !

La culture du cigare ne s’est pas arrêtée aux portes de Cuba ou de la République dominicaine et heureusement d’ailleurs ! Il faut même comprendre qu’elle est née sur le continent américain et non sur les îles paradisiaques des caraïbes…

Voici un bel article de Cigar Advisor sur la culture du tabac au Brésil et les raisons qui poussent les producteurs de cigares premium à inclure des feuilles qui ont grandi au coeur du Brésil, dans la région de Bahia, dans leurs vitoles les plus subtiles.

Belle lecture et belles découvertes ! ICI

#tobacco #cigar #cuba #bahia #brazil #tabac

Les capes ça compte

Si l’habit ne fait pas le moine, la cape (du cigare) peut faire un super héros !

Non en effet, la cape ne fait pas l’arôme du cigare. Mais, comme elle constitue le 5 à 8% du tabac de votre vitole, elle représente la pincée de sel et le bouquet de fines herbes que vous ajoutez à votre ragout pour en faire un festin.

Les Davidoff Royal Salomones – Plus ou moins $2’500.- sur la table

Dans l’article en lien plus bas, oh combien intéressant, on peut voir la complexité du choix d’une cape et de sa provenance pour habiller un cigare. Les couleurs ne font pas puissance et les terroirs sont parfois trompeurs. La tâche des « blend masters » devient alors aussi complexe que le travail d’un chef étoilé pour composer une nouvelle création.

Bonne lecture and stay smoky !

https://www.google.com/amp/s/www.famous-smoke.com/cigaradvisor/cigar-wrappers/amp

#tabac #saleslife #tobacco #cigar